Couvre-feu ramadanesque: les explications d’El Othmani

Lors de la session plénière des deux chambres du parlement, le chef de gouvernement Saad-Eddine El Othmani a tenté d’expliquer les raisons de la décision du couvre-feu ramadanesque prise par son gouvernement. 

Selon le patron de l’exécutif, le “caractère volatile du virus ainsi que  nouvelles souches qui se sont propagées dans un certain nombre de régions du pays ont été à l’origine de la décision” . Il a ainsi assuré que le Comité scientifique national, qui avait consacré deux réunions, les 11 mars et 6 avril 2021, à l’étude de la situation épidémiologique nationale et évaluer les risques qui y sont associés, a émis une recommandation, à l’unanimité, appelant au maintien des mesures de précaution actuelles pendant le mois sacré, “pour protéger les citoyennes et les citoyennes du danger d’une autre vague, ou pour réduire autant que possible possible les effets négatifs d’une nouvelle vague si son apparition se confirme”. 

Une décision «préventive» donc, qui  a été prise pour éviter le” retour du scénario de l’Aïd al-Adha depuis un an (augmentation du nombre de cas, qui a atteint plus de 6000 cas confirmés par jour)”.  

Selon les dernières données épidémiques, le bilan national lié au covid-19 atteint  502.277 infections, depuis le premier cas signalé en mars 2020, tandis que le nombre des personnes rétablies est passé à 488.632, soit un taux de guérison de 97,3 %, précise le ministère dans son bulletin quotidien sur la situation de la Covid-19.

Quant au nombre total des décès, il est passé à 8.909, soit un taux de létalité de 1,8%.