dimanche, novembre 28, 2021
Accueil Edito

Edito

Edito n°4: Conquérir les âmes

La présentation du nouveau modèle de développement au chef de l’Etat a donné lieu à une série de commentaires, allant du dithyrambique...

Edito n°3: De la contestation politique à la rebellocratie

Les Hashtags fusent ces derniers jours en soutien à des journalistes accusés, entre autres, de viol. Un engouement qui vient pourtant de...

Edito n°2 : Des vertus du patriarcat

S’il y a bien quelque chose que les modernistes marocains savent faire, c’est se tromper de combat. Alors qu’une décision de justice...

Edito n°1: Pourquoi l’on déteste tous El Othmani ?

Devenu le centre des critiques depuis le début de la crise du covid-19, Saad-Eddine El Othmani, chef de gouvernement, est aujourd’hui le...

Edito n°0 : Pourquoi Inactuel ?

L'espace médiatique marocain connaît aujourd'hui une ébullition rare. L'arrivée sur le marché de plusieurs nouveaux supports, dans le sillage de la libéralisation de l'audiovisuel, de la profusion d'organes écrits, et l'émergence des pure-players, a permis une certaine élévation des consciences auprès du public marocain, devenu extrêmement exigeant.

Suivez nous

1,740FansLike
0FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Edito

Edito n°6: Ce que le Maroc doit au PJD

Si 10 ans de gouvernement peuvent user la popularité d’un parti politique, la décennie qui vient de s’écouler a eu l’effet d’une érosion géologique sur la Parti justice et développement. La formation...