Le moral des ménages toujours en berne

Les mesures prises pour endiguer l’épidémie du covid-19 continuent de dégrader le niveau de vie des Marocains. Selon la dernière note de conjoncture auprès des ménages du HCP, le moral des ménages est au plus bas… 

Au premier trimestre de 2021, 64,8% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 20,9% un maintien au même niveau et 14,3% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 50,5 points, contre moins 46,6 points au trimestre précédent et moins 19,8 points au même trimestre de l’année passée.

Au cours des 12 prochains mois, 26,0% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 34,8% à un maintien au même niveau et 39,2% à une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à 13,2 points en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 17,4 points et à moins 4,6 points respectivement. 

Au cours des 3 premiers mois de l’année, 76,1% contre 13,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 62,2 points contre moins 78,3 points un trimestre auparavant et moins 70,8 points un an auparavant.

Durant cette même période, 74,9% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre 0,8% seulement qui ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à moins 74,1 points, après avoir été de moins 74,7 points un trimestre auparavant et moins 82,8 points une année auparavant.

74,9% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre 0,8% seulement qui ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à moins 74,1 points, après avoir été de moins 74,7 points un trimestre auparavant et moins 82,8 points une année auparavant.

Au cours des 12 prochains mois, les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 64,0% des ménages contre 3,9 % seulement qui s’attendent à leur baisse. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, se situant à moins 60,1 points, au lieu de moins 64,6 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 82,6 points une année passée.