La pandémie continue de saigner l’emploi au Maroc

Dans le contexte de la pandémie Covid-19, l’économie marocaine a enregistré une perte nette de 432 mille postes d’emploi en 2020 (-137 mille dans les villes et -295 mille dans le milieu rural), après une création moyenne de 121 mille postes au cours des trois dernières années.

Le volume de l’emploi rémunéré a reculé de 255 mille postes (-116 mille en milieu urbain et -139 mille en milieu rural), contre un repli de 176 mille postes pour l’emploi non rémunéré (-157 mille en zones rurales et -19 mille dans les villes). Dans ces conditions, le taux de chômage a augmenté de 2,7 points, entre 2019 et 2020, à 11,9%, soit son plus haut niveau sur les dix huit dernières années. 

Ce taux s’est accru de 2,9 points à 15,8% en zones urbaines et de 2,2 points à 5,9% en zones rurales. Les plus fortes hausses ont été enregistrées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+6,3 points), les jeunes âgés de 25 à 34 ans (+3,4 points) et les diplômés (+2,8 point). 

Les aides publiques ont notablement atténué les effets du confinement sanitaire sur les niveaux de vie des ménages. le taux de pauvreté absolue a été réduit de 9 points à l’échelle nationale, passant de 11,7% avant le transfert des aides publiques à 2,5% après le transfert, respectivement de 7,1% à 1,4% en milieu urbain et de 19,8% à 4,5% en milieu rural.